LES DERNIERS ESSAIS

A déguster sans modération 

  • Lire à 3 ans : c'est tout naturel Nouv.

    Apprendre à lire n'est pas plus difficile qu'apprendre à parler ! Ce livre, fruit d'une longue expérience avec des milliers de familles, explique aux parents comment les enfants peuvent apprendre à lire naturellement entre 2 et 6 ans, en respectant leur rythme, simplement en suivant leur envie de découvrir les lettres et les sons.
    Fondée sur le jeu, l'observation et le dialogue avec l'enfant, cette méthode reconnue et éprouvée a déjà formé des dizaines de milliers de petits lecteurs dans le monde entier.

  • Histoire politique de la France : IIIe, IVe, Ve républiques (1870 à nos jours) Nouv.

    Cet ouvrage retrace l’histoire de trois républiques de 1870 à aujourd’hui et en restitue les grands moments et les grandes figures.Il soulève aussi les défis contemporains auxquels la Ve République doit faire face en ce début de XXIe siècle, tant nationaux qu’internationaux.La mise en perspective synthétique proposée en fait un outil stimulant pour la réflexion politique.

  • 100 idées+ pour accompagner les enfants à haut potentiel Nouv.

    Dans la première édition, nous avons partagé ce que nous savions sur les enfants à haut potentiel intellectuel, appelés aussi enfants intellectuellement précoces ou enfants surdoués, qui représentent environ 3 % de leur classe d'âge, soit 300 000 en France.

    Nous avons décrit leur profil « cognitif » particulier qui peut paradoxalement compliquer les apprentissages scolaires, et leur fonctionnement « affectif » spécifique qui colore leurs rapports avec leur famille, leurs enseignants et leurs camarades. Nous avons identifié leurs besoins éducatifs et pédagogiques particuliers, avant de proposer des solutions pour éviter qu'ils ne soient pénalisés par un sentiment pénible de décalage dans leur vie familiale, scolaire et sociale.

    En s'adressant à tous ceux (parents, enseignants, éducateurs, psychologues...) qui accompagnent ces enfants (un peu) différents, notre ouvrage initial proposait une prise en charge adaptée à leurs besoins spécifiques et des conseils pour favoriser leur épanouissement.

    Dans ce 100+ idées, nous avons souhaité enrichir notre propos avec les découvertes récentes sur le fonctionnement du cerveau des enfants à haut potentiel. Il nous paraissait important de compléter l'ouvrage initial en développant des notions moins connues comme l'association fréquente avec le refus scolaire anxieux, les migraines ou les troubles du sommeil. Nous nous sommes également penchés sur la gestion des émotions de ces enfants intenses, en décryptant leur étrange sentiment « d'intranquillité ». Enfin, nous nous sommes arrêtés sur les particularités des filles, chez lesquelles le haut potentiel s'exprime souvent différemment, afin qu'elles puissent être reconnues, accompagnées et stimulées à leur juste valeur.

    Une nouvelle édition plus riche, authentique, sans masque, dont l'objectif est de « déconfiner » les enfants « doués », en s'appuyant sur une conviction commune : le haut potentiel intellectuel est une vraie chance, surtout lorsqu'il est repéré à temps et compris par tous !

  • Quel avenir ? appel à une gouvernance responsable Nouv.

    À l'orée du XXIe siècle, l'humanité se voit confrontée à plusieurs défis dont elle est, elle-même, à l'origine. Quel avenir ? Appel à une gouvernance responsable aborde trois principaux thèmes : le déclin économique, la déroute écologique et les confrontations culturelles. Cet essai tente d'apporter un éclairage réaliste sur les menaces actuelles, de même qu'une approche simple des résolutions nécessaires pour assurer la pérennité de notre planète et éviter des désastres écologiques et des conflits pouvant conduire l'homme à sa perte.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Ancien cadre bancaire à Genève, Philippe A. Riédo estime que le pouvoir de l'argent est la cause primordiale des dérives de l'humanité. Partant de ce constat, il s'investit dans l'écriture de cet ouvrage.

  • Vieillir avec panache Nouv.

    "Les p'tits vieux par-ci, les p'tites vieilles par-là... Les gens âgés ne sont pas des petits !
    Véritable cri du coeur, ce livre trottait dans la tête de Jocelyne Robert depuis un bon moment. Elle l'a écrit en pleine pandémie de COVID-19, sous l'impulsion de l'indignation. Comment pouvons-nous, collectivement, considérer les vieux et les vieilles comme une sous-catégorie plus ou moins inutile et accepter de les voir exposés à la ségrégation si ce n'est à la détestation, dans un monde du « tout lisse », du « tout instagrammable » ?
    Avec sa verve habituelle et son sens de la formule, Jocelyne Robert déboulonne un à un les clichés reliés au vieillissement. Elle nous aide à comprendre pourquoi la vieillesse nous épouvante, à modifier le regard que nous portons sur les plus âgés de notre société. Plus encore, elle leur propose de changer la perception qu'ils ont d'eux-mêmes. En bref, elle invite à réinventer cet âge de la vie et à créer un monde non pas de merveilles, mais de joie pure : un âge de toutes les libertés, de l'érotisme retrouvé, de l'instant présent, des solitudes glorieuses, des tendres et désirables visages parcheminés."

  • Water management in rural South India and Sri Lanka Nouv.

    Water resources and their uses and management are - worldwide and on the regional scale of South Asia - one of the main concerns of the environmental and social equilibrium of the new century. These proceedings therefore contribute to the efforts of Indo-French and Sri Lankan-French cooperation to develop scientific collaboration on water management. The contributions by Indian, Sri Lankan and French specialists in the social sciences - historians, economists, sociologists, anthropologists, geographers - as well as specialists in agronomy, soil sciences or forestry, offer critical approaches and data from various disciplines regarding the understanding of water availability and water uses and management in South India and Sri Lanka, along with themes that emerge from these considerations.

  • Aids and maternity in India Nouv.

    At a time when the number of people, and in particular women, living with HIV/AIDS in India is increasing, the aim of this publication is to contribute to the understanding of mother-to-child transmission (MTCT) and of its prevention. Indian and French specialists (medical practitioners, social scientists, activists) have been brought together to elucidate different aspects of this transmission and its possible prevention. Due to the numerous factors involved in the risks of transmission, and the social and cultural complexity of maternity in India, all these contributions show the necessity of initiating and conducting research in the fields of the social sciences. Considerations as to the need of research are formulated which can be of interest to the whole domain of social sciences. These proposals - mainly perceived in the areas of social anthropology or psychology - are exploring the links between the social and cultural settings and the risks of transmission from the mother to the child in taking into account all the parameters of the ongoing prevention made by the public and private sectors. The three routes of transmission - pregnancy, delivery and breastfeeding - are analysed here as practices embedded to maternity and on the perception of risks of transmission, and on possibilities of prevention. And this exploration shows that in fact these topics reveal a large part of the functioning of contemporary dynamics of the Indian society. This proposal could therefore be enlarged and adapted to such different disciplines as economy, demography, law, geography, history or sociology in combination with public health and epidemiology. These perspectives are an invitation to develop further research in each discipline, but also to develop multidisciplinarity, interdisciplinarity, or transdisciplinarity. In the context of the spread of the HIV/AIDS epidemic in India, MTCT is seen to be increasingly crucial. Because this subject has only recently begun to emerge in India, available publications concerning it are rare. This book is made to a large public as for those making decisions in the domain of public health, for medical, epidemiological and social scientists, as well as for medical institutions, NGOs and all people involved in the understanding and the prevention of the epidemic in India. The different contributions presented here are intended to broaden ongoing debates and analyses of Indian society in its confrontation with the HIV/AIDS epidemic, especially as regards the infection of women and children.

  • La démocratisation de l'habitat participatif Nouv.

    L'habitat participatif est traité dans cet ouvrage par une articulation d'approches avec l'objectif d'inscrire l'analyse dans un cadre à même de nourrir la réflexion sur l'urbanité. De la sorte, il est appréhendé autant par une sociologie de la ville, en tant que rapport à l'espace et à autrui, que par une prise en compte de l'action publique et des aspirations à limiter les processus d'individualisation propres à nos sociétés contemporaines. Il est le fruit d'une équipe constituée en 2013 pour répondre à un appel à projet Recherche-citoyen qui associe le Clersé (UMR 8019-Université de Lille-CNRS), Eco Habitat Groupé et le CEREMA dans un dispositif soutenu par la Région portant sur le thème de L'habitat participatif, essor de nouvelles formes de rapport à la ville. La dynamique des trois partenaires repose sur la volonté d'aborder à nouveaux frais, et par une analyse distanciée, les questions fondamentales attachées à cette forme d'habitat que bon nombre de ses usagers définissent par la volonté de participer ainsi pleinement à la vie de la cité. Partant de la volonté de combiner recherche, engagement militant et expertise, sans confondre les registres de réflexivité, il est écrit à plusieurs mains pour traiter de ces différentes dimensions.

  • Etat et societe dans le tiers-monde. de la modernisation a la democra tisation ? Nouv.

    Dans le tiers-monde, l'échec des grands programmes de « développement » - qui se sont soldés au mieux par des modernisations inégales et inégalitaires - est d'abord un échec de l'État. N'induit-il pas une crise de la légitimité et ne souligne-t-il pas l'étroitesse de sa base sociale, dans le même temps où ses capacités d'intervention sont réduites par la crise économique et les politiques d'ajustement structurel ? Dans un contexte de désengagement de l'État, la démocratie apparaît encore comme un processus ambigu, inachevé et souvent manipulé par l'État lui-même. Cependant, n'est-ce pas à une redéfinition du politique, des rapports entre État et société, qu'appellent les constats d'échec et les revendications légitimes qu'ils nourrissent ? De nouveaux acteurs n'émergent-ils pas un peu partout, qu'ils soient d'emblée politiques ou que se reconstituent des groupes sociaux ou économiques ?

  • Une identite nouvelle pour l'afrique du sud Nouv.

    L'abolition de l'Apartheid en Afrique du Sud marque une victoire importante pour les idées démocratiques et pacifiques. Cette passation politique est l'aboutissement de plus de dix ans de mobilisation populaire contre les classifications dites chromatiques: « black », « white », « colored ». Aujourd'hui il subsiste une zone d'ombre sur ces forces antiapartheid. Quel fut le rôle des personnes classées « white » ? Ce livre décrit les trajectoires de trois associations: Black Sash, End Conscription Campaign, Five freedoms Forum. De plus, sont examinées les importantes contributions apportées par les historiens et les artistes. Enfin, l'analyse des symboles d'unité nationale permet de comprendre comment a pu naître une nouvelle identité sud-africaine.

  • Inde-France (1870-1962) : Enjeux Culturels Nouv.

    Au début du XIXe siècle, les élites indiennes voient dans la culture française un vecteur décisif de la culture moderne. À partir des années 1870, les tentatives des autorités britanniques pour juguler l'émancipation des élites indiennes ne vont qu'accroître leur intérêt. Si l'émancipation de la tutelle coloniale britannique rapproche les élites indiennes de la France, la Troisième République engage la nation dans l'aventure coloniale. Les dynamiques politiques, économiques mais aussi culturelles s'en trouvent affectées. La solidarité avec l'allié britannique empêche les dirigeants français de jouer ce rôle de partenaire souhaité par les futurs dirigeants indiens. Au moment de l'indépendance de l'Inde, la perception de la jeune nation et des enjeux des relations entre les deux pays resteront largement tributaires du projet colonial et de ses développements.

  • Langue et histoire Nouv.

    Depuis Saussure, nous savons tous que la langue est la plus importante de toutes les institutions d'une société, celle sans laquelle, précisément, il n'y aurait pas de société. Elle est pourtant trop peu étudiée par l'historien : si ses sources sont sacrées, que fait-il de la langue dans laquelle elles lui sont parvenues ? Sans doute lui prête-t-il la plus grande attention, s'il doit éditer un texte ou si celui-ci lui oppose, par sa difficulté ou par les problèmes d'authenticité qu'il soulève, une résistance : l'historien ne répugne pas à se faire philologue, dans la mesure de ses moyens, puisqu'il s'agit là d'une des composantes requises de l'érudition académique ; de même, sa culture lui permet souvent de juger du style ou des qualités « littéraires » d'un texte. Mais il va plus rarement au-delà, alors que des approches pluridisciplinaires ouvrant la voie à des analyses linguistique, sociolinguistique ou logo- métrique lui apporteraient des informations historiques du plus haut intérêt. De Méroé au Burundi, des discours des présidents de la République française aux chartes royales éthiopiennes, des démonstratifs en moyen fiançais au bilinguisme gréco-romain en passant par les glissements du « français du roi » au picard ou aux langues du midi, le présent volume, reflet partiel d'une fructueuse rencontre organisée par l'École doctorale de Paris 1 en 2006, offre une dizaine d'exemples de ces approches, ainsi qu'une mise en perspective générale de la place qu'occupe la langue dans les préoccupations des historiens depuis une cinquantaine d'années. Autant qu'à la réflexion méthodologique, il incite à la mise en commun des savoirs et des compétences entre historiens et linguistes, pour que la langue soit prise enfin par l'historien pour ce qu'elle est, l'un des éléments essentiels de ses sources.

  • L'intelligence de stress ; mieux vivre avec les neurosciences Nouv.

    Du stress à la confiance en soi

    Si le stress a souvent de lourdes conséquences, tant sur les performances que sur la santé mentale et physique, il est aussi le précieux porte-voix de notre intelligence cachée. En effet, des recherches scientifiques récentes nous montrent qu'il n'est autre qu'un signal d'alerte que nous adresse le préfrontal, sommet paradoxalement peu conscient de l'intelligence humaine.

    C'est donc en apprenant à identifier notre stress et comprendre le sens profond de son message que nous parviendrons à le dompter et à développer notre mode préfrontal (ouverture, souplesse, nuance, vision globale, relativité, créativité, rationalité, altruisme...).

    Avec des outils simples, des exercices et des exemples concrets, les auteurs nous fournissent les clés universelles pour changer d'état d'esprit et retrouver sérénité et confiance en soi.

  • Narcisse perverti : essai sur la manipulation perverse narcissique Nouv.

    Pour Antoine Peytavin, « le pervers narcissique est un manipulateur cruel qui utilise la parole et le temps. C'est un jeu de patience. Il vous inflige toujours pile ce que vous pouvez supporter ni plus ni moins, comme dans le jeu du chat et de la souris. Assez violent pour vous laisser en vie et s'amuser avec vous, mais pas assez violent pour aller en prison. Il reste donc impuni toute sa vie, répétant le même scénario dans chacune de ses relations, comme une pièce de théâtre qui recommence sans fin. Quand on est agressé physiquement, on peut montrer des séquelles à la police, mais comment montrer une agression psychologique ? Il n'y a aucune trace visible. Toutes les victimes parlent du "flou" ou de la "sensation de brouillard" qu'elles ont ressentis. » Dans cet ouvrage, l'auteure nous offre toutes les clefs nécessaires pour identifier un manipulateur pervers narcissique, pour se défaire de son emprise et le vaincre définitivement.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Titulaire d'une double licence en Lettres modernes et en Lettres classiques, Mélanie Gaudry souhaite aujourd'hui mettre à profit ses compétences pour venir en aide aux victimes des pervers narcissiques. Cet essai est le fruit de deux années de recherches sur le terrain auprès des spécialistes et des victimes. Il vise autant à prévenir qu'à guérir...

  • L'affaire Smain Djebarni : justice où es-tu Nouv.

    Après la guerre d'Algérie, certains rescapés harkis et leurs familles sont arrivés en métropole, ils rêvaient de liberté, d'égalité et de paix. Cependant, ils n'ont trouvé que mépris, isolement et abandon. Leur histoire était devenue taboue, ils étaient mués en coupables de tous les maux du pays. Pourtant, en 1977, Smain Djebarni a créé la première association dans le département de Lot-et-Garonne dans le Villeneuve-sur-Lot pour défendre l'honneur et les intérêts de ces exclus de l'histoire de France. Alors, il se transforme en gêne, il dérange certaines consciences, il faut l'enfermer pour longtemps. En 1982, certains avocats véreux et magistrats corrompus lui échafaudent une section spéciale semblable à celle de Vichy, durant la guerre 1939-1945, au temps de Pierre Laval. Trimbalé de maison d'arrêt en maison d'arrêt, de centrale en centrale, il retrouve la liberté en 1990. Alors, commence une longue croisade à la recherche de la vérité pour prouver son innocence. « Un coupable n'aurait pas une telle attitude ».

  • Daniel fabre, l'arpenteur des ecarts. actes du colloque de toulouse, fevrier 2017 Nouv.

    Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Daniel Fabre (1947-2016) est une figure marquante de l'anthropologie française. Fondateur, avec le préhistorien Jean Guilaine, du Centre d'anthropologie des sociétés rurales, il a structuré la recherche et l'enseignement de l'anthropologie à Toulouse par les nombreux séminaires qu'il y a donné jusqu'à la fin des années 1990. Les textes ici réunis rappellent et prolongent sous forme d'hommage les différents chantiers qu'il avait ouverts dans la première partie de sa carrière et qui ont largement marqué et distingué la manière « toulousaine » de faire de l'anthropologie. Manière « ancrée » dans le monde occitan en premier lieu, puisque Daniel Fabre s'est inscrit dans le sillage des anthropologies autochtones qui visaient à combattre le colonialisme intellectuel intérieur et à mieux préciser les caractéristiques des communautés du Sud. Ce fut la porte d'entrée pour le développement d'une anthropologie de l'Europe marquée du double sceau de l'anthropologie historique d'une part et de l'anthropologie du symbolique d'autre part, adaptant à la matière européenne les démarches éprouvées ailleurs par Claude Lévi-Strauss. C'est à partir de ces cadres généraux que Daniel Fabre élabora d'importantes questions de recherche qui ne cessèrent dès lors de l'animer : le problème des passages à l'âge d'homme dans les sociétés européennes, les enjeux de l'écriture comme acte social et symbolique, et les contours d'une anthropologie de et avec la littérature.

  • De la naissance aux premiers pas Nouv.

    Un ouvrage richement illustré

    Lire l'entretien avec Michèle Forestier (propos recueillis par Audrey Minart)

    De la naissance aux premiers pas : laissons les bébés bouger !

    Stimulés ou pas, tous les bébés en bonne santé parviennent à marcher, sans que l'on ait besoin de leur apprendre. Toutefois, l'attitude des personnes qui les entourent peut favoriser ou freiner l'installation d'une bonne motricité.

    Forte de son expérience de kinésithérapeute, l'auteur répond aux nombreuses questions que se posent les parents et les professionnels de la petite enfance :
    Le passage par le quatre pattes est-il important ?
    Faut-il aider le bébé à se mettre debout ou à marcher ?
    Doit-on s'inquiéter d'un petit retard d'installation de la marche ?
    /> Comment faire face à un bébé en difficulté ?

    Cet ouvrage vivant et pédagogique, largement illustré de photos et de dessins, incite à mieux observer les tout-petits, à s'émerveiller devant leurs exploits moteurs, mais aussi à agir au bon moment en cas d'inquiétude. Il propose des conseils pour la vie quotidienne, pour le choix du matériel et des objets à mettre à disposition, mais aussi des jeux moteurs simples, faciles à partager, afin de donner au bébé toutes les chances d'être à l'aise dans son corps avant de savoir marcher.

    Une affiche (format A3) est disponible sur demande à : a.bardou@editions-eres.com

  • Husserl et l'horizon comme problème : une contribution à l'histoire de la phénoménologie Nouv.

    En quoi l'horizon est-il un concept central de la phénoménologie husserlienne ? Si elle n'est pas neuve, cette thèse n'a, chez les commentateurs successifs, cependant pas encore reçu de véritable justification. Ce livre veut montrer qu'elle ne la recevra qu'en embrassant simultanément le problème de l'horizon et celui de la phénoménologie husserlienne comme telle. Car comment justifiera-t-on la centralité d'une notion dans une philosophie, sans déterminer le centre d'une telle philosophie - centre à partir duquel seulement on peut fixer de façon motivée l'importance de cette notion ? Et comment apprécier le sens et la fonction de l'horizon dans la phénoménologie de Husserl sans avoir défini le principe de cette dernière ? L'horizon comme problème ne peut donc être déterminé que dans le cadre d'une entreprise phénoménologique dûment définie. En retour, on verra comment l'histoire de ce concept contribue à porter un regard neuf sur l'histoire de la phénoménologie husserlienne elle-même.

  • Ferdinand Ier de Bulgarie : un tsar dans la tourmente des Balkans Nouv.

    Fondée en 1878 par le traité de San Stefano, puis mutilée par celui de Berlin la même année, la principauté autonome de Bulgarie voit ses destinées confiées en 1887 à Ferdinand de Saxe-Cobourg et Gotha. Le nouveau knyaz s'évertue dès son avènement à imposer les ambitions de son pays dans l'arène internationale et à mener les Bulgares vers la réalisation de leurs idéaux nationaux. À la fois vassale de l'Empire ottoman, jusqu'à la reconnaissance de son indépendance en 1908, et sous influence russe, la Bulgarie demeure un enjeu du conflit latent que se livrent les deux empires. Ferdinand Ier se heurte également à la rivalité des États environnants et aux politiques balkaniques contradictoires des puissances européennes.

    Le prince aiguise son sens de la diplomatie au fil des ans. Il déploie une politique extérieure visant à tirer profit de la position stratégique de son pays et des inimitiés des forces en présence. Cette politique est mise à l'épreuve au cours des secousses qui rythment les premières décennies du XXe siècle, notamment pendant les guerres balkaniques et le premier conflit mondial. Les deux défaites de 1913 et 1918, vécues par la population comme des " catastrophes nationales ", ont durablement marqué la mémoire bulgare. Mais ces échecs, loin d'être imputables au seul Ferdinand, résultent aussi d'un écheveau de causes complexes caractérisant alors la région.

    Au travers du portrait du tsar, Charlotte Nicollet présente unehistoire incarnée des Balkans à la veille du délitement ottoman.

  • L'analyse statistique des trajectoires. typologies de sequences et au tres approches Nouv.

    Au cours des dernières décennies, l'évolution de la mobilité résidentielle, des structures familiales, des études et des parcours professionnels a suscité un intérêt croissant pour les trajectoires biographiques en sciences sociales. L'étude quantitative des parcours de vie se concentre généralement sur les événements par le biais des méthodes d'analyse des biographies, mais l'ambition de ce type de recherche est aussi d'appréhender les trajectoires dans leur ensemble. Or il existe d'autres approches offrant la possibilité d'étudier les parcours de vie en tant qu'unité d'analyse, comme un tout. Ce manuel pratique explore la méthode la plus répandue qui est celle de l'analyse de séquences, associée à la construction de typologies de trajectoires. Il présente les choix successifs nécessaires à sa mise en oeuvre, du codage des données au nombre de classes de la typologie et passe en revue les différentes mesures de la similarité entre trajectoires, étape cruciale de l'édifice typologique. Cet outil de travail vient compléter l'arsenal méthodologique des études quantitatives et se révèle essentiel pour toute recherche en sciences sociales consacrée à l'analyse des parcours de vie. Un tutoriel en ligne est proposé pour la mise en application sous R de ces méthodes.

  • Transes N.16 ; revue de l'hypnose et de la sante Nouv.

    La Revue de l'hypnose et de la santé  (n° 16) 
    Dans ce numéro, nous posons à l'occasion de notre dossier la question du diagnostic en hypnose. L'intuition est certainement une compétence du praticien en hypnose. Pour autant, comme le disait Jacques-Antoine Malarewicz, « l'intuition, ça se forme ». Pour autant, quelle démarche le praticien a-t- il à effectuer pour mettre en oeuvre telle ou telle technique, telle ou telle approche ? Y a-t- il en hypnose, un diagnostic, ou en tout cas une démarche diagnostique spécifique qui mènerait ou en tout cas aiderait au choix de l'intervention ? Que faire avec un patient ayant une peur exagérée d'être malade, ou s'apprêtant à recevoir des implants dentaires, ou encore chez un patient souffrant de psoriasis, ou étant l'auteur de violences sexuelles ? En quoi consiste le Rêve Éveillé, l'hypnose dans le traitement des stress post-traumatiques, comment travailler son axe, en quoi consiste le vodou ? Plusieurs articles de ce numéro sont consacrés à ces questions. Sophie Thiroux Ponnou inaugure sa série de textes sur l'autohypnose. Deux types d'interviews aussi : celui exceptionnel, de l'abbé de Faria qu'il nous a donné deux siècles après sa mort, et celui plus contemporain de Stephen Lankton, élève direct d'Erickson et simplement septuagénaire. Notre rubrique « Malice et légèreté » se poursuit avec Emmanuel Pasquier, et celles et ceux qui souhaiteront commencer par la fin - comme aimait à le faire Erickson - iront directement se focaliser sur le lexique de Gérard Osterman.

  • Autocéphalies : l'exercice de l'indépendance dans les Eglises slaves orientales (IXe-XXIe siècle) Nouv.

    L'histoire des Églises autocéphales - gouvernées de manière indépendante sans autorité ecclésiastique supérieure, mais sans renoncer à la communion interecclésiale - est généralement exposée dans les termes de la controverse et construite à l'aune des revendications politico-identitaires contemporaines. En ce sens, elle est fidèle à son creuset moderne : les nationalismes balkaniques du XIXe siècle, qui présentaient le statut des Églises locales des nouveaux États comme la simple continuation des Églises autocéphales médiévales. Pour dépasser ce récit des origines, avec ses pièges sémantiques, et aborder le sujet de manière critique, ce livre reprend à nouveaux frais le dossier sur la longue durée, seule à même de montrer les franches ruptures entre les pratiques anciennes et la théorie récente. Au sein d'une géographie cohérente, celle du monde slave depuis la Russie jusqu'aux Balkans, ce volume historicise les contextes dans lesquels, du IXe au XXIe siècle, prennent sens les tentatives d'autocéphalie, d'abord intimement liées aux décisions impériales byzantines et aux défis géopolitiques du moment. Avec les notions de schisme et de frontière, les autocéphalies sont des phénomènes particulièrement révélateurs des dynamiques d'une communauté qui prend conscience d'elle-même et qui veut accéder au gouvernement de soi.

  • L'ancien et le moyen français Nouv.

    L'histoire du français, comme celle de toute langue, est, par nature, de l'ordre du continu, ce qui rend délicate l'assignation de bornes et d'étapes exprimées dans les termes d'une chronologie précise. Néanmoins les linguistes distinguent volontiers le français médiéval - celui qui, sur le territoire de la langue d'oïl, s'inscrit dans l'espace gallo-romain - du français classique, moderne ou encore contemporain. En son sein, la distinction de l'ancien et du moyen français souligne des étapes dans le développement phonétique, morphologique, syntaxique et lexical de la langue. Cet ouvrage nous invite à comprendre la formation de la langue française depuis 842 et les Serments de Strasbourg (premier texte officiel écrit en langue romane) jusqu'à l'imprimerie. Il montre ainsi comment une langue à visée standardisante émerge peu à peu de la diversité des dialectes.

  • Histoire de la langue francaise Nouv.

    La langue a une histoire propre, toujours en relation avec l'histoire politique et sociale mais qui ne se confond pas avec elle. Son étude permet d'atteindre les hommes qui la parlent et qui la font évoluer. Chaque époque a laissé sa marque, fait valoir ses préoccupations et ses préférences, apporté sa part d'innovations et d'oublis. Depuis les Serments de Strasbourg en 842, premier document en français, jusqu'à la situation actuelle, plus d'un millénaire de langue française est retracé : modeste à son départ, elle a peu à peu détrôné le latin pour devenir l'une des grandes langues de culture européenne.

empty