Jacques Arènes

  • L'art secret de faire des enfants ; essai sur les tourments du temps et de la filiation Nouv.

    De Sophocle à Dostoïevski, le parricide a hanté la société. Désormais, l'infanticide la terrorise. Des faits divers aux films de Clint Eastwood, Jacques Arènes interroge cette révolution. Par-delà l'enfant-roi, c'est toute la notion de filiation qui change. Que nous arrive-t-il ?
    Comment se comporter en fils quand les figures parentales sont fragilisées ? Et comment être parent s'il n'y a plus rien de permanent à transmettre ? Le nouvel ouvrage de Jacques Arènes explore ainsi la vulnérabilité des liens de filiation en ce début de xxie siècle, et analyse, d'un point de vue philosophique et psychanalytique, les difficultés que nous avons à croire au futur.
    Aucun pessimisme, mais du réalisme, et une volonté de penser la " fabrique " contemporaine de l'avenir : le psychanalyste ne déplore pas la fin de la verticalité des générations, pas plus qu'il ne regrette une famille traditionnelle dont l'image d'Épinal, séduisante et lointaine, illustre la couverture de ce livre. Il observe avec bienveillance le comportement des fils et des filles, obligés d'inventer leur vie en ce monde incertain qu'on leur a transféré plus que transmis. Et si l'absence de testament de la génération précédente était aussi une chance de liberté pour ceux qui arrivent ?
    Un livre pour comprendre et pour espérer.

  • Entre réalisation de soi et dispersion de soi, entre volonté de puissance et atomisation de l'identité, nous rêvons de bonheur et de réussite. En vain. Comment vivre dans un monde déboussolé et déboussolant, voué à l'utilitarisme et au consumérisme ? Fort de son expérience psychanalytique, philosophique et de sa connaissance du fait religieux, Jacques Arènes descend avec nous dans l'abîme de nos angoisses : croire en soi, c'est d'abord se croire capable de tisser le sens de sa propre vie ; croire ainsi inaugure le risque et la joie d'une illusion puissamment créatrice ; croire ainsi nous ouvre au monde, à l'autre, à la transcendance et, en retour, à nous-mêmes ; croire ainsi nous rend libres et vivants face aux rudesses de notre destin. En cinq étapes concrètes et détaillées, qui sont autant de moments clés pour sortir de la gangue du non-sens et du malaise, chacune et chacun d'entre nous vérifiera par lui-même les voies de cette (re)création. Un livre essentiel parce que de bout en bout existentiel.

  • Un petit phare de lumière dans les tourments de la vie " Suis-je prisonnier d'un destin ? ", " Comment rentrer dans la vie d'adulte ? ", " Qu'est-ce qu'un bon père ou une bonne mère ? ", " Pourquoi mon couple me fait-il autant souffrir ? ". Jacques Arènes, psychanalyste, répond à ces questions de vie posées par les lecteurs de l'hebdomadaire La Vie. Ce livre rassemble des témoignages qui, à travers l'anonymat du courriel, permettent à ceux qui le souhaitent de livrer leurs détresses les plus personnelles. L'auteur les guide, pointe une phrase, un refus, un cri, et tente de les éclairer avec une grande humanité et une grande simplicité. Jacques Arènes est psychologue clinicien et psychanalyste. Il a publié une douzaine d'ouvrages dont Accueillir la faiblesse (Payot) et Nos vies à créer (Cerf), et il tient depuis 2011 la chronique psy " Questions de vie ". " Même ce qui ne nous concerne pas directement résonne et nous fait réfléchir. Ce sont les détresses de l'humanité, et l'humanité, c'est nous... Nos souffrances ne sont pas seulement solitaires, elles ont une dimension universelle. " Jacques Arènes

  • Qu'est-ce que faire couple au XXIe siècle ? La vie à deux est-elle encore praticable et même souhaitable ? Comment ordonner revendication de liberté individuelle et construction d'une vie commune ? Quelle place a le masculin au sein du couple et de la famille ? Comment conjuguer l'obligation d'épanouissement affectif et sexuel assénée par la société contemporaine et fidélité à l'autre ? Comment continuer à aimer le conjoint quand l'ardent désir a disparu ? Et peut-on encore envisager de vieillir ensemble, une fois les enfants partis ? Loin du modèle de la famille traditionnelle, qui était autrefois un lieu stable et protecteur, le couple qu'il soit hétérosexuel ou homosexuel est devenu aujourd'hui objet d'angoisse. En s'appuyant sur son expérience de psychologue et psychanalyste, mais aussi sur sa fine connaissance de la culture contemporaine, Jacques Arènes explore la fabrique de l'intime dans tous les couples. Il nous montre, à partir d'exemples concrets, à quel point il est urgent de réinvestir la relation conjugale et d'oser s'ouvrir à l'inventivité infinie qu'elle recèle.

  • Il se met en place aujourd'hui une politique de " l'intime " qui s'aventure dans des champs nouveaux, politique du genre et de la sexuation, politique du mariage et de la fi liation, et politique du corps, en rapport avec la naissance, la maladie et la mo



  • L'humanité est ainsi faite qu'il est impossible d'imaginer notre monde sans filiation. Dans l'espèce humaine, un enfant est un fils ou une fille et pas seulement une progéniture. La filiation est alors une condition originaire dans laquelle nous sommes tous plongés. Cette condition est profondément culturelle, nécessitant un encadrement juridique, institutionnel, et plus largement symbolique. La filiation est cependant devenu un lien étrange en un monde où la modalité contractuelle devient le prototype prévalent du lien. On ne dispose cependant pas de son lien de filiation. Ce lien insolite fait l'objet de nombreux remaniements dans l'univers contemporain : il n'a jamais été aussi " solide ", considéré comme plus consistant que le lien conjugal, et fait pourtant l'objet de discussions politiques intenses. Il est notamment solide en raison de sa dimension instituée. Il émerge ainsi, de plus en plus, une demande vis-à-vis des institutions, afin qu'elles créent de nouveaux types et des procédures inédites de filiation, notamment dans le cas de ce qu'on a appelé l'" infertilité sociale ", c'est-à-dire l'infertilité qui n'est pas liée à une raison médicale. Un séminaire de recherche sur la filiation a eu lieu au Collège des Bernardins pendant trois ans, et a associé des disciplines variées (anthropologie, droit, philosophie, théologie, psychanalyse). Cet ouvrage, issu des réflexions de ce séminaire, et du colloque qui a constitué sa conclusion, cherche à comprendre la manière dont l'institution du lien de filiation se pense aujourd'hui : la fragilisation contemporaine des institutions est-elle à mettre en rapport avec certains " troubles " dans la filiation ? Comment notre société gère-t-elle la condition ambivalente de la dépendance, liée à la filiation ? La condition filiale nous permet alors de donner un éclairage sur le rapport du sujet contemporain au collectif et à ses institutions.

  • J. Arènes, psychologue, psychothérapeute et psychanalyste, aborde ici les différentes facettes de la paternité, s'appuyant sur des textes littéraires et psychanalytiques, et sa propre expérience dans ce domaine. Ce livre propose aussi des conseils pour exercer le métier de père au quotidien.

  • Dès son plus jeune âge, l'enfant expérimente une série de petits ou grands deuils qui constituent pour lui un apprentissage de la perte : entrée à l'école, déménagement, éloignement des jours heureux de la petite enfance, disparition d'un être proche... L'existence apparaît comme une suite de séparations, liées à l'écoulement du temps. Comment nous y préparer et accompagner les enfants dans ces deuils nécessaires ? Faut-il leur parler de la mort ? Avec quels mots, et dans quelles conditions ? Les larmes réparent-elles le chagrin ? La crise d'adolescence est-elle un deuil de l'enfance ? Pourquoi certains jeunes sont-ils fascinés par le morbide ? Le divorce cause-t-il un choc comparable à la mort ? Peut-on affronter le manque et dépasser sa douleur ? La mort, réelle ou symbolique, représente le véritable tabou de cette fin de siècle. Ne faut-il pas apprendre à reconnaître et à accepter nos peurs, pour parvenir à goûter la saveur infiniment précieuse de la vie ?

empty